Homéopathie

Traité
d’homéopathie
hahnemannienne



Matières étudiées

bas de la page

Site du docteur Jean-Claude Grégoire


Traité d’homéopathie hahnemannienne


Détail des matières étudiées


Premier volume — deuxième édition (2013)

Une deuxième édition du premier volume a vu le jour en juillet 2013. Elle reprend toutes les corrections et additions qui avaient été proposées dans la deuxième édition (2010) de l’errata-addenda, plus quelques informations complémentaires.

Ce volume est nécessaire à celui qui tient à s’assurer une lecture fructueuse de ce traité. En effet, non seulement il explique la structure générale des différents chapitres, mais c’est également là qu’on trouve :

  • un glossaire d’une vingtaine de pages, reprenant la presque totalité des termes techniques utilisés dans cet ouvrage, et surtout :
  • une bibliographie étendue (plus de 20 pages), complétée en 2013, indispensable pour comprendre les références bibliographiques précises des différents volumes.

  • Avant-propos
  • Préface : Définition de l’homéopathie
  • Chapitre premier : Les principes fondamentaux de l’homéopathie hahnemannienne
    1. Hahnemann et ses successeurs
    2. Les 12 principes théoriques
      • Les trois principes de base
      • Les six principes de la conception hahnemannienne de la santé, de la maladie et de la guérison
      • Les trois grands principes complémentaires
    3. Les fondements de la pratique
  • Chapitre 2 : Coup d’œil sur les différentes façons de pratiquer l’homéopathie
    1. L’homéopathie hahnemannienne est une médecine holistique
    2. Unicisme et autres doctrines
    • Appendice : problèmes encore en suspens en homéopathie uniciste
  • Chapitre 3 : Lexique général
  • Chapitre 4 : Bibliographie générale
  • Notes bibliographiques (du premier volume)
  • Index alphabétique

Volumes II, III et IV

Le chapitre 5 “Le choix du remède” occupe les trois volumes suivants de ce traité. C’est une étude à la fois théorique et pratique, appuyée sur de nombreux cas cliniques, historiques et contemporains.

Volume II

Le second volume étudie le choix du remède de Hahnemann à Kent, du point de vue non seulement

  • théorique : principalement les enseignements de Hahnemann, Jahr, Boenninghausen, Hering et Kent, mais également
  • pratique : étude détaillée de 17 cas cliniques (de Hahnemann, de Bœnninghausen et de Kent).

  • A. Première partie : Principes généraux et choix du remède avant Kent
    1. Principes généraux : étude détaillée de la position classique en matière d’individualisation et de valorisation des symptômes
      • L’individualisation
      • La valorisation des symptômes
    2. Le choix du remède avant Kent
      • Distinction entre valorisation et hiérarchisation des symptômes — historique de ces deux termes
      • Conséquences pratiques : nécessité de valoriser et de hiérarchiser les symptômes
      • Quatre cas cliniques de Hahnemann
      • Cinq cas cliniques de Bœnninghausen
  • B. Deuxième partie : La méthode de Kent
    1. Introduction
    2. Symptômes communs et symptômes caractéristiques
    3. Symptômes généraux et symptômes locaux
    4. Le remède doit-il couvrir les symptômes locaux et du diagnostic ?
    5. Classification des symptômes selon Kent
    6. Quelques exemples de prescriptions de Kent (étude détaillée de 8 cas cliniques)

Volume III

Le troisième volume étudie les autres méthodes classiques de choix du remède (au XXe siècle) ainsi que celles de l’homéopathie uniciste au XXIe siècle.

On y trouve, notamment :

  • la comparaison des méthodes de Kent et de Bœnninghausen (au travers de l’étude détaillée de neuf cas cliniques)
  • comment faire la synthèse de toutes les méthodes classiques,
  • comment aller au-delà de l’homéopathie hahnemannienne classique,
  • mes suggestions personnelles sur la façon souple et efficace d’aboutir au choix du bon remède dans la plupart des cas.

  • C. Troisième partie : Autres méthodes classiques
    1. Les autres méthodes classiques
      • Stuart Close
      • Les élèves de Kent : l’école anglaise et Pierre Schmidt
      • La méthode de Roberts
        • Théorie
        • Six cas cliniques de Roberts
    2. Étude critique comparée des méthodes classiques
      • Un cas clinique du Dr Meeuwis
      • Encore un cas clinique de Kent : goitre exophtalmique
      • Un cas clinique de Nash
      • Quelle méthode choisir : Kent ou Bœnninghausen ?
    3. Synthèse de toutes les méthodes classiques
  • D. Quatrième partie : L’homéopathie uniciste au XXIe siècle
    1. Au-delà de l’homéopathie hahnemannienne classique : quelques indications sur des conceptions plus modernes
      • Symptômes primitifs et affects imaginaires
        • Deux cas cliniques
      • Affects imaginaires et affects réels
        • Nécessité de hiérarchiser les affects imaginaires
          • Affect accessoire, affect émergent et affect essentiel
            • Un cas clinique
        • Affects réels du premier et du second ordre
      • Actions émergeant de l’inconscient
        • Un cas clinique
      • Symptômes égodystoniques et hétérodystoniques
        • Exemples
      • La hiérarchisation dans le temps
        • Symptômes de l’enfance
          • Un cas clinique particulièrement éloquent
        • Hiérarchisation de la totalité temporelle du patient
        • Autres façons de hiérarchiser dans le temps
      • Autres méthodes
        • Masi Elizalde
        • Sankaran
    2. Comment hiérarchiser la totalité valorisée
    3. Ma position personnelle : une voie sûre et moderne dans le droit fil de la pensée de Hahnemann et de Kent
      • Que retenir de tout cela ?
        • Symptômes susceptibles de bouleverser l’ordre hiérarchique théorique
        • Symptômes répondant à l’ordre hiérarchique théorique
        • Symptômes qui ne répondent pas aux questions “Quis ?” et “Cur ?”
        • Symptômes dont la place hiérarchique est douteuse
      • La méthode de répertorisation
      • Remarques finales et conclusion

Volume IV

Le quatrième volume s’attache à des cas particuliers. C’est également là que l’on trouve (notamment) l’index alphabétique détaillé du chapitre 5, qui ne comporte pas moins de 95 pages.

  • E. Cinquième partie : cas particuliers
    1. Le choix d’un nosode
      • Trois exemples empruntés à la littérature
      • Deux cas cliniques de Kent
      • Trois cas cliniques contemporains
    2. Le choix d’un prétendu “petit” remède
      • Une astuce de Kent
      • Le système de Jan Scholten
    3. Le choix du remède dans un cas aigu
      • Recueillir les symptômes du malade
      • Valoriser et hiérarchiser les symptômes recueillis
      • Comparer les symptômes retenus à ceux du remède
        • Usage des répertoires
        • Comparaison avec la Matière médicale
      • Un cas clinique personnel
      • Le cas particulier des maladies épidémiques
      • Ne pas se contenter de guérir la maladie aiguë
      • Savoir passer la main
  • F. Remarques finales
  • Résumé du chapitre 5
  • Valorisation des trépieds de Hering (tableau synoptique)
  • Notes bibliographiques (de tout le chapitre 5)
  • Index alphabétique



Volumes V et VI

Le chapitre 6 “L’accès aux symptômes” occupe les deux volumes suivants de ce traité. C’est une étude au départ théorique chez les auteurs les plus classiques et ensuite pratique et moderne. On notera que l’accent a été mis sur le côté pratique, autrement dit sur la manière la plus efficace d’obtenir les symptômes les plus utiles pour la prescription, tant chez l’homme que chez l’animal, et de gérer le dossier du patient.

Volume V

Le cinquième volume étudie la prise du cas proprement dite au travers des enseignements de Hahnemann, Kent, Nash, Boger, Roberts et Pierre Schmidt, suivis par une étude de la façon moderne de concevoir l’anamnèse et de mener la première consultation.

  • A. Première partie : la prise du cas
    1. L’enseignement de Hahnemann
      • Anamnèse spontanée
      • Anamnèse dirigée
      • Observation du patient
      • Problèmes particuliers
      • Nécessité d’une investigation extrêmement rigoureuse et détaillée dans les maladies chroniques
      • Difficultés que l’on rencontre en pratique
      • Compléments d’anamnèse indispensables dans un cas chronique
      • Le cas particulier des maladies mentales
    2. L’enseignement de James Tyler Kent
      • Lectures on Homoeopathic Philosophy
      • What The Doctor Needs To Know ...
    3. L’enseignement de Nash, Boger, Roberts
    4. L’enseignement de Pierre Schmidt
      • Le questionnaire de Pierre Schmidt
      • Trois conférences de Pierre Schmidt, en Inde
      • Le recueil de Jacques Baur
    5. Schéma d’une anamnèse : quelles questions faut-il poser ?
      • Dans un cas chronique
      • Dans un cas aigu
    6. Comment concevoir une anamnèse “moderne” ?
      • Les divers types d’anamnèse possible
        • L’interrogatoire
        • Le questionnaire
        • L’anamnèse homéopathique
      • Quelques biais qui peuvent entacher, voire fausser, l’anamnèse
        • Les erreurs du praticien
        • Les biais provenant du patient
      • Motifs divers de refuser la prise des remèdes homéopathiques
      • Note sur le dit et le non-dit
      • Note sur l’anamnèse portant sur les symptômes sexuels
      • L’anamnèse des enfants
    7. La première consultation ne doit pas se limiter à la prise du cas
      • Ce qu’il faut expliquer au patient
      • Déroulement de la première consultation
    8. Quelques exemples de questions plus ou moins non directives
      • Questions sur l’affection actuelle
      • Questions personnelles
      • Comment cibler les questions sans qu’elles deviennent trop directives ?
    9. L’observation du(de la) patient(e)

Volume VI

Le sixième volume étudie la tenue du dossier et la disposition des locaux où se passe la consultation.

À l’intention toute particulière des vétérinaires, j’y ai rajouté, en annexe, un questionnaire d’homéopathie vétérinaire uniciste.

On y trouvera également les notes bibliographiques et deux index alphabétiques.

Le lecteur notera que l’accent a été mis avant tout sur le côté pratique de ces problèmes.

Deux images en couleurs sont fournies avec le volume VI. Le lecteur peut les imprimer lui-même en grand format et en couleurs. Il disposera alors de deux exemples pratiques illustrant la façon d’arranger son dossier qui seront plus lisibles que ceux qui figurent dans ce volume lorsqu’on l’imprime en noir et blanc.

  • B. Deuxième partie : La tenue du dossier
    1. L’enseignement de Hahnemann
    2. L’enseignement de Kent
      • Comment disposer son dossier
      • Exemples et suggestions personnelles
      • Noter le suivi du patient
    3. Mon alphabet personnel
      • Comment je suis arrivé à cet alphabet
      • L’alphabet que je propose
      • Les signes les plus indispensables
  • C. Troisième partie : Disposition des locaux
    1. Le cabinet de l’homéopathe
    2. Disposition classique d’un cabinet médical
    3. Disposition d’un bureau
      • Disposition classique
      • Quatre variantes
      • Les sièges utilisés
  • D. Conclusions
  • Résumé du chapitre 6
  • Annexe
    • Questionnaire d’homéopathie vétérinaire uniciste
  • Notes bibliographiques (de tout le chapitre 6)
  • Index alphabétiques
    1. Index général
    2. Exemples de questions posées

Volumes VII et VIII

Le chapitre 8 “La Matière médicale” occupe les deux volumes suivants de ce traité. C’est une étude au départ historique, puis critique et enfin pratique.

Volume VII

Le volume VII contient deux parties. La première étudie la façon dont s’est constituée la Matière médicale homéopathique ;  la seconde explique comment étudier cette Matière médicale.

  • A. Première partie : Comment s’est constituée la Matière médicale
    1. Hahnemann
      • La première expérimentation pathogénétique
      • Les premières expérimentations qui ont suivi
        • Essai sur un nouveau principe
        • Fragmenta de viribus medicamentorum positivis
      • Les pathogénésies ultérieures
        • La Matière médicale pure (Reine Arzneimittellehre) — premières éditions, 1811-1827
        • Les Maladies chroniques (Die chronischen Krankheiten) — première édition, 1828-1830
        • Troisième édition de la Matière médicale pure — 1830 et 1833
        • Les Maladies chroniques — deuxième édition, 1835-1839
      • Les traducteurs des pathogénésies de Hahnemann
    2. Les expérimentations d’autres auteurs
      • J. C. G. Jörg
      • Hartlaub et Trinks
      • Ernst Stapf
      • Les expérimentations autrichiennes
      • Autres expérimentations dans divers pays
      • Les sources anglo-saxonnes de la Matière médicale
    3. Les Matières médicales résumées
      • L’œuvre de Bönninghausen
        • Matières médicales générales
        • Matières médicales spéciales
      • L’œuvre de Jahr
        • Le “Manuel” de Jahr
        • Le “Nouveau Manuel” de Jahr
        • Troisième édition allemande du “Handbuch”, Le “Symptomen-Kodex” de Jahr
        • Quatrième édition allemande du “Handbuch” de Jahr
      • Les autres Matières médicales résumées
        • Constantin Hering
        • Timothy Field Allen
        • William Boericke
        • Autres auteurs anglo-saxons
        • Autres auteurs francophones
    4. Quelle confiance peut-on accorder aux symptômes de la Matière médicale ?
      • En Allemagne : Ludwig Griesselich
      • Les homéopathes anglais
        • Robert Ellis Dudgeon
        • Richard Hugues
      • Les Américains
        • 1848, premières interrogations de Constantin Hering
        • 1860, George Shipman
        • 1869, Constantin Hering : les symptômes guéris
  • B. Deuxième partie : Comment étudier la Matière médicale
    1. Les livres à posséder pour cette étude
      • Les dictionnaires
      • Les Matières médicales plus ou moins résumées
      • Les Matières médicales plus ou moins complètes
    2. La méthode que je préconise
      • Pour tous
      • Pour celui qui lit l’anglais
      • Pour celui qui ne lit pas l’anglais
      • Quels remèdes faut-il étudier ?

Volume VIII

Le volume VIII est consacré à la Matière médicale (très détaillée) d’un grand nosode : “Carcinosinum”. Cet exposé m’a paru nécessaire parce que ce remède est totalement absent des ouvrages de base (Hahnemann, T. F. Allen, C. Hering, H. C. Allen), et quasiment inexistant chez Kent ou Clarke.

  • Matière médicale de Carcinosinum
    1. Introduction : les raisons de cet exposé
    2. Exposé didactique (cours de Matière médicale)
    3. Nouvelle étude de 2011-2012 : liste très complète de (presque) tous les symptômes, correctement référencés
      • Liste des sources utilisées
      • Matière médicale entièrement référencée
      • Le proving avec numérotation des 79 symptômes expérimentaux
  • Résumé du chapitre 7
  • Annexe : Alumina et Alzheimer

Volumes IX et X

Ces deux volumes couvrent le chapitre 8 “Répertoires et répertorisation”. Afin d’équilibrer leur nombre de pages, la première moitié du chapitre (“Répertoires”) a été répartie sur les volumes IX et X. La deuxième (“Répertorisation” et “Comment étudier les répertoires”) occupe le dernier tiers du volume X.

Volume IX

Le volume IX, après avoir défini ce que sont les répertoires et précisé la nécessité de leur emploi, en donne une histoire détaillée. Ensuite il procède à une étude approfondie des répertoires, principalement ceux qu’un homéopathe contemporain est susceptible d’utiliser. Il se termine par l’évocation du problème des douleurs.

  • A. Première partie : Les répertoires
    1. Introduction
    2. Qu’est-ce qu’un répertoire ?
      • Nécessité d’utiliser un répertoire
      • Définition
      • Les degrés des remèdes, première approche
        • Les degrés de Kent
        • Les degrés de Bönninghausen et de Hering
    3. Histoire des répertoires
      • 1805 : Fragmenta de viribus
      • Les répertoires qui existaient en 1833 et 1835
      • Les répertoires que Hahnemann utilisait à la fin de sa vie
        • Les documents dont nous disposons actuellement
        • Conclusion : Hahnemann a utilisé plusieurs répertoires
        • Preuves matérielles incontournables : les “journaux des malades DF2 et DF5” de Hahnemann
        • Comment se présentait le répertoire de Hahnemann
      • Les premiers répertoires imprimés (après celui des Fragmenta)
        • L’œuvre de Hartlaub, Trinks, Schweikert, Weber et Rückert
          • Le (pré)-répertoire de Hartlaub
            • L’ordre des symptômes
          • L’œuvre de Schweikert
          • L’œuvre de Georg Adolph Weber
          • L’œuvre de Ernst Ferdinand Rückert
          • L’opinion de Jahr concernant les pré-répertoires de Hartlaub, Trinks, Schweikert, Weber et Rückert
        • 1832-1835 : Les premiers répertoires de Bönninghausen
        • 1834 : Le “Manuel” de Jahr
      • Principaux répertoires parus après 1835
        • Bönninghausen
          • Le Manuel thérapeutique : 1846
          • Les côtés du corps : 1853
        • Jahr
          • Le premier “Jahr” américain : 1836
          • Le “Nouveau Manuel” de Jahr : 1840
          • Le “Symptomen-Kodex” de Jahr : 1842-1849
        • Autres auteurs (en Amérique)
    4. Étude générale des répertoires
      • Pourquoi on ne peut se passer d’un répertoire
      • Généralités sur les répertoires
        • Aspect matériel
        • Contenu
      • Les répertoires analytiques et synthétiques
      • Les répertoires généraux et les répertoires spécialisés
      • Les répertoires modernes
        • Le problème des douleurs

Volume X

Le volume X démarre par deux lexiques bilingues examinant les mots utilisés pour les douleurs et les termes qui posent un problème de traduction.

Ensuite on examine en détail les différentes manières de répertoriser et la façon d’étudier les répertoires.

Une image en couleurs est fournie avec le volume X. Le lecteur peut l’imprimer lui-même en grand format et en couleurs. Il disposera alors d’un exemple pratique illustrant la façon d’arranger son répertoire, qui sera plus lisible que celui qui figure dans ce volume lorsqu’on l’imprime en noir et blanc.

  • A. Première partie : Les répertoires (suite)
    • 4. Étude générale des répertoires (suite)
      • Les répertoires modernes (suite)
        • Lexique bilingue des douleurs
          • Lexique français-anglais
          • Lexique anglais-français
        • Lexique anglo-français des termes qui posent un problème de traduction
        • Les fièvres
      • Les répertoires contemporains
    • 5. Le problème des degrés
      • Les degrés dans les Matières médicales
        • Hahnemann
        • L’Encyclopedia de T. F. Allen
        • Le Handbook de T. F. Allen
        • Les Guiding Symptoms de Hering
        • Les “Nosodes” d’Allen
        • Le Dictionnaire de Matière médicale de Clarke
        • Le petit Bœricke
      • Les degrés dans 17 répertoires
                    (notamment :)
        • Le “Manuel thérapeutique” de Bönninghausen
        • Quatre répertoires de Jahr :
          1. Le “grand” Répertoire systématique-alphabétique (1848)
          2. Le répertoire des “Affections nerveuses et Maladies mentales” (1854)
          3. Le répertoire des “Maladies mentales et Troubles de l’âme” (1855)
          4. Le répertoire du Nouveau Manuel, 7e édition (1862)
        • [...]
        • Le répertoire de Gallavardin
        • [...]
        • Le répertoire de Kent
        • [...]
        • Le répertoire de Barthel et Klunker
        • [...]
        • Les répertoires de “Sensations as if”
      • Y a-t-il une équivalence des degrés entre les Matières médicales et les répertoires ?
        • Table d’équivalence des degrés
  • B. Deuxième partie : Répertorisation
    1. Techniques classiques
    2. Autres techniques
    3. Utilisation simultanée de plusieurs répertoires de conception différente
  • C. Comment étudier les répertoires
    1. Répertoire de Kent
    2. Répertoires modernes
    3. Répertoires contemporains
  • Annexes
  • Résumé du chapitre 8
  • Notes bibliographiques
  • Index alphabétique

Volume ERRATA et ADDENDA n° 1 — troisième édition

Suite au lancement des quatre premiers volumes, de nombreux lecteurs m’ont fait part de leurs suggestions et m’ont proposé quelques corrections et additions. Aussi ai-je décidé de rédiger un Errata-Addenda pour ces volumes, dont la première édition a paru en avril 2010. La seconde édition a été achevée en novembre 2010. La troisième date de juillet 2013 — cette dernière ne concerne plus le volume I, dont la deuxième édition a été entièrement corrigée.

  • ERRATA et ADDENDA n° 1 — troisième édition
    1. Quelques corrections de coquilles et de fautes d’orthographe
    2. Des compléments d’information, notamment au sujet des points suivants :
      • L’hexamètre dit “de Quintilien”
      • Les dernières éditions de certains ouvrages dont l’un est cité très abondamment
      • Les degrés des symptômes
      • La hiérarchisation des symptômes
      • Etc.
    3. Plusieurs améliorations du texte lui-même, notamment :
      • Ajout de quelques précisions dans le texte
      • Ajout d’un certain nombre de notes de bas de page
      • Divers

Volumes à paraître

Les volumes suivants traiteront, notamment, des points suivants :

  • Prescription : comment prescrire, indications de la prescription, limites de l’homéopathie, hygiène de vie, privations de santé, obstacles à la guérison,
  • Suivi du cas : aggravation homéopathique, loi de Hering, deuxième consultation (faire le point après la prescription), deuxième prescription, management des cas aigus,
  • Miasmes, maladie chronique, suppressions, lois de Hering,
  • Notions de pharmacotechnie homéopathique,
  • Etc.


Dernière mise à jour de cette page le




previous page back to top site-map back home next page
© 2009 Jean-Claude Grégoire
Le Bourg, 12120 Rullac-St-Cirq, France
Touts droits réservés — All rights reserved