Homéopathie

Traité
d’homéopathie
hahnemannienne


F.A.Q.

bas de la page

Site du docteur Jean-Claude Grégoire


Traité d’homéopathie hahnemannienne


F.A.Q.

(Foire Aux Questions)


Questions les plus fréquemment posées

A. Questions concernant le téléchargement de mon Traité d’homéopathie hahnemannienne

  1. Comment dois-je faire pour télécharger votre Traité d’homéopathie ?

  2. Quand j’ai cliqué sur l’étoile “Envoyez”, il ne s’est rien passé : mon logiciel de messagerie ne s’est pas ouvert. Que dois-je faire ?

  3. Votre page web m’informe que « mon logiciel de messagerie s’ouvrira automatiquement à l’endroit ad hoc pour envoyer ma demande ». Mais quand je consulte ma messagerie, je ne trouve pas ce message. Que se passe-t-il ?

  4. Votre lien ne fonctionne pas ; il est impossible de charger vos volumes. En effet, j’ai été dans ma boîte aux lettres et j’ai cliqué sur le lien indiqué, mais il ne s’est rien passé. Que dois-je faire ?

  5. Quand j’ai cliqué sur le lien indiqué dans l’email que vous m’avez envoyé, il m’a été impossible d’ouvrir la page du téléchargement : une page blanche s’est ouverte dans mon navigateur avec un texte en anglais. Qu’est-ce que je peux faire pour parvenir à la page correcte ?

  6. Quand j’ai voulu télécharger votre livre, mon navigateur s’est planté. Que dois-je faire ?

  7. J’ai eu un petit souci avec le lien concernant le volume 3. Lorsque j’ai voulu le télécharger, on m’a indiqué que la page n’existait pas (erreur 404). Mais je n’ai eu aucun problème avec les trois autres volumes. Que puis-je faire ?

  8. Pourquoi mon eBook n’a-t-il pas été enregistré (sauvegardé) sur mon disque dur ?

B. Questions concernant les livres imprimés et reliés

  1. Comment puis-je faire pour obtenir un exemplaire sous la forme d’un livre imprimé et relié ?

  2. Dois-je préférer une impression en noir et blanc ou en couleurs ?

  3. Pourquoi n’envoyez-vous pas de livres imprimés ?

C. Questions générales

  1. Quand paraîtront les volumes suivants de ce traité ?

  2. Combien de volumes prévoyez-vous encore ?

  3. Pourquoi parlez-vous d’homéopathie “hahnemannienne” ? L’homéopathie n’est-elle pas toujours hahnemannienne, puisque c’est Hahnemann qui l’a inventée ?

  4. Qu’est-ce qu’on appelle un “eBook” ?

  5. Comment puis-je lire mon eBook sur mon ordinateur ? Me faut-il acheter un programme spécial pour cela ?

  6. Y a-t-il d’autres programmes qui peuvent lire les eBooks ?

  7. Pourquoi avoir choisi le format « PDF » et non le format « WORD » ou « HTML » ?

  8. Je voudrais pouvoir lire votre traité sur ma tablette iPad. Malheureusement le format « PDF » de votre traité n’est pas lisible sur ces tablettes. Quelle solution me proposez-vous ?

  9. Pourquoi n’offrez-vous pas à vos lecteurs la possibilité de télécharger votre traité dans un format immédiatement lisible par les iPads ?

  10. Pourquoi avoir donné des noms si bizarres à ces eBooks ? N’aurait-il pas été plus sympa de leur donner un nom lisible comme « Traité d’homéopathie, volume II » ?

  11. J’ai reçu un fichier avec l’extension “ZIP”. Comment faut-il faire pour le lire ? N’auriez-vous pas pu m’envoyer directement un eBook ?

  12. Combien de temps faudra-t-il avant que je reçoive mon exemplaire du volume désiré ?

  13. Cette procédure me paraît inutilement compliquée. Un seul e–mail ne pourrait-il pas suffire ?

  14. Je vous ai envoyé un e–mail. Pourquoi n’ai-je pas reçu de réponse ?

D. Questions concernant la distribution et l’usage des eBooks (livres électroniques)

    Cet ouvrage est distribué gratuitement par l’auteur.

    Néanmoins, en application du Code de la propriété intellectuelle (articles L122-4 et L122-5), sa distribution et son usage sont soumis à un certain nombre de limitations, dont le but est tout d’abord d’empêcher toute altération, dégradation ou falsification de la pensée de l’auteur, et ensuite d’éviter que des tiers n’en tirent un bénéfice financier, que l’auteur lui-même ne s’est pas accordé.


  1. Combien me coûtera “vraiment” le traité d’homéopathie hahnemannienne ?

  2. Est-ce que je peux l’imprimer et le faire relier ?

  3. Dans le but de diminuer les frais d’impression, est-ce que nous pouvons nous associer à plusieurs lecteurs pour l’impression et la reliure de plusieurs exemplaires, et partager les frais ?

  4. Est-ce que je peux faire imprimer et relier plusieurs exemplaires et les distribuer gratuitement ou les vendre à d’autres personnes ?

  5. Est-ce que je peux copier un ou plusieurs livres électroniques ?

  6. Est-ce que je peux distribuer un ou plusieurs livres électroniques à mes amis ?

  7. Est-ce que je peux traduire tout ou partie de ce traité dans une autre langue ?

  8. Est-ce que je peux imprimer une ou plusieurs pages du traité et les distribuer gratuitement à des étudiants ?

  9. Est-ce que je peux utiliser ce traité pour illustrer les cours que je donne ?

  10. Est-ce que je peux faire des copier/coller pour illustrer un article que j’écris ou un cours que je donne ?

  11. Est-ce que je peux faire des copies d’écran, les imprimer et les distribuer à mes élèves ou à mes amis ? Est-ce que je peux les envoyer par e–mail à d’autres personnes, ou les inclure dans un site Web ?


Réponses aux questions

A. Questions concernant le téléchargement de mon Traité d’homéopathie hahnemannienne

  1. Comment dois-je faire pour télécharger votre Traité d’homéopathie ?

    La procédure à suivre est la suivante :

    • Allez sur la page « Téléchargement » :

    • Page Téléchargement

    • Descendez au bas de la page et cliquez sur le lien correspondant au volume que vous désirez, par exemple le volume III (indiqué en rouge sur la figure ci-dessous) :

    • Page Téléchargement _ formulaire

    • La page de téléchargement du volume désiré s’ouvre :

    • Page Téléchargement

    • Descendez au bas de la page et cliquez sur l’étoile « Envoyez ! » (flèche rouge) :

    • étoile-envoyez


    • Ouvrez votre messagerie. Un e–mail intitulé (par exemple) «  Demande du volume 03 » s’y trouve :

    • Email à remplir

    • N’oubliez pas de compléter vos coordonnées, par exemple :

    • Vos coordonnées

    • Ensuite vous pouvez expédier cet e–mail.
      Quand j’aurai reçu votre message, je vous enverrai le(s) lien(s) nécessaire(s) au téléchargement du ou des volume(s) que vous désirez dans les délais les plus brefs.


    • Il se peut qu’il faille quelques jours avant que vous ne receviez cet email.
      En effet, je ne suis pas une entreprise commerciale et ne dispose donc pas d’un secrétariat assurant une permanence 7j / 7 et 24h / 24.
      En outre, il vous faut comprendre qu’il m’arrive également de prendre des vacances dans des endroits qui ne disposent pas du Wi-Fi.
      Mais rassurez-vous !  Je vous l’enverrai dès que possible.


    • Dès que vous aurez reçu cet e–mail, Vous cliquerez sur le ou les lien(s) qui y figure(nt).

    • Chaque fois, une nouvelle fenêtre s’ouvrira dans votre navigateur. Elle contient le bouton de téléchargement sur lequel il vous faut cliquer (flèche rouge) :

    • Bouton de téléchargement

    • À ce moment, il est possible que votre navigateur vous demande de choisir entre deux options : « Enregistrer » (Save to disk) ou «  Ouvrir » (Open with), comme indiqué sur cette même page, qui contient le bouton de téléchargement :

    • Bouton de téléchargement _ Enregistrer ou ouvrir

    • Il est impératif de choisir « Enregistrer » (Save to disk), sous peine de ne pas copier le volume désiré sur votre disque dur.
    • Une fois le téléchargement terminé, si vous désirez télécharger un autre volume, il vous suffit de cliquer en haut à gauche sur le texte ad hoc, désigné par une flèche rouge sur la figure ci-dessous :

    • Télécharger un autre volume 1

    • Vous revenez ainsi sur la page « Téléchargement » :

    • Page
	Téléchargement

    • Où il vous suffit de recommencer la procédure en cliquant sur le lien correspondant au volume que vous désirez obtenir :

    • Télécharger un autre volume 2

    (Retour à la liste des questions)

  2. Quand j’ai cliqué sur l’étoile “Envoyez”, il ne s’est rien passé : mon logiciel de messagerie ne s’est pas ouvert. Que dois-je faire ?

    • Dans certains navigateurs, cette commande ne fonctionne pas si vous n’autorisez pas l’exécution des scripts. Par exemple, cela arrive parfois dans Windows Internet Explorer ;  il apparaît alors une bande jaune clair au haut de la page web, dans laquelle on peut lire :

      “Pour vous aider à protéger votre ordinateur,
      Internet Explorer a restreint l’exécution des scripts ou des contrôles ActiveX
      de cette page Web qui pourraient accéder à votre ordinateur.
      Cliquez ici pour afficher plus d’options...”


      Restriction de MSIE


    • Dans ce cas, il faut cliquer dans cette barre jaune, qui devient alors bleue, et il apparaît une petite fenêtre grise dans laquelle il faut cliquer sur “Autoriser le contenu bloqué...”


      autoriser le contenu bloqué


    • Ensuite une deuxième fenêtre, intitulée “Avertissement de sécurité” apparaît, dans laquelle il faut cliquer sur le bouton “Oui”.


      autoriser: oui


    • A partir de ce moment seulement, vous pouvez lancer la commande “Envoyez” en cliquant sur l’étoile. Mais souvent, il apparaît alors une nouvelle fenêtre intitulée “Sécurité d’Internet Explorer”, qui vous avertit que :

      “Un site Web veut ouvrir un contenu Web
      en utilisant ce programme sur votre ordinateur”

    • Je conseille de cocher “Ne plus afficher d’avertissement pour ce programme” (sinon cette dernière fenêtre apparaîtra à chaque téléchargement), puis de cliquer sur le bouton “Autoriser”. A ce moment seulement, votre logiciel de messagerie s’ouvrira et vous pourrez envoyer votre demande.


    • autoriser

    (Retour à la liste des questions)

  3. Votre page web m’informe que « mon logiciel de messagerie s’ouvrira automatiquement à l’endroit ad hoc pour envoyer ma demande ». Mais quand je consulte ma messagerie, je ne trouve pas ce message.
    Que se passe-t-il ?

    Si vous avez plusieurs adresses e-mail, c’est l’adresse par défaut qui sera utilisée (appelée “personnalité dominante” dans certains logiciels de messagerie). C’est donc là qu’il faudra aller voir le message de demande à envoyer. N’oubliez pas de mentionner vos coordonnées personnelles.

  4. (Retour à la liste des questions)

  5. Votre lien ne fonctionne pas ; il est impossible de charger vos volumes. En effet, j’ai été dans ma boîte aux lettres et j’ai cliqué sur le lien indiqué, mais il ne s’est rien passé. Que dois-je faire ?

    Il est possible que votre navigateur se soit planté. Voyez alors la réponse à la question suivante.

    Si votre navigateur est encore ouvert, cherchez dans toutes les fenêtres et/ou tous les onglets ouverts, pour voir si vous n’y trouvez pas la page contenant le message en question (*).

        (*) Certaines personnes ouvrent plusieurs navigateurs en même temps.
             Si c’est votre cas, allez voir dans tous les navigateurs que vous avez ouverts.

    (Retour à la liste des questions)

  6. Quand j’ai cliqué sur le lien indiqué dans l’email que vous m’avez envoyé, il m’a été impossible d’ouvrir la page du téléchargement : une page blanche s’est ouverte dans mon navigateur avec un texte en anglais. Qu’est-ce que je peux faire pour parvenir à la page correcte ?

    Vous avez cliqué sur le lien que je vous ai envoyé et vous avez reçu une « erreur 403 » (forbidden = interdit) :

    403-forbidden


  7. L’explication est la suivante :
    Normalement les logiciels de messagerie affichent correctement les liens de la façon suivante (ils sont soulignés du début à la fin) :

    bon lien


    Mais parfois le lien ne se présente pas sous sa forme normale ; il n’est que partiellement souligné, comme l’indique la flèche rouge :

    mauvais lien


    Dans ce cas, si vous cliquez sur ce lien mal souligné, vous recevrez l’erreur 403 (Forbidden).

    Il vous faut donc faire un « copier-coller » du lien tout entier (y compris la partie non-soulignée) dans la fenêtre ad hoc de votre navigateur :

    copier-coller


    Il ne restera plus qu’à taper sur la touche « Entr » de votre clavier, et le bouton de téléchargement apparaîtra :

    copier-coller

    (Retour à la liste des questions)

  8. Quand j’ai voulu télécharger votre livre, mon navigateur s’est planté. Que dois-je faire ?

    Sur certains navigateurs, en décembre 2009, il y a eu un bogue qui a duré plusieurs heures. Chaque fois qu’on voulait lancer un téléchargement (d’un eBook ou de n’importe quoi d’autre), le navigateur se plantait. Ensuite une mise à jour du navigateur a corrigé le problème. Donc, si cela se produit encore :
    — soit vous attendez qu’on vous propose la mise à jour et vous la téléchargez dès que possible,
    — soit vous choisissez un autre navigateur par défaut en attendant que ce problème soit résolu.

    (Retour à la liste des questions)

  9. J’ai eu un petit souci avec le lien concernant le volume 3. Lorsque j’ai voulu le télécharger, on m’a indiqué que la page n’existait pas (erreur 404). Mais je n’ai eu aucun problème avec les trois autres volumes. Que puis-je faire ?

    Il y a certainement eu une coupure momentanée quelque part sur le réseau Internet. Cela arrive, de même qu’il y a parfois des pannes de courant sur le réseau électrique. Par exemple, au début de l’année 2010, une partie de la Belgique a été privée d’Internet pendant plusieurs heures. Il suffit de réessayer plus tard, lorsque le réseau est rétabli.

    (Retour à la liste des questions)

  10. Pourquoi mon eBook n’a-t-il pas été enregistré (sauvegardé) sur mon disque dur ?

    Deux réponses sont possibles :

    1. Il a été copié sur votre disque dur, mais il est allé se mettre dans un dossier (= répertoire) où vous ne vous attendez pas à le trouver, par exemple un dossier (= répertoire) d’accès difficile, comme celui-ci :

      « C:\Documents and Settings\Default User\Bureau »

      ou bien le dossier/répertoire racine (“root directory”) d’un autre disque dur, par exemple :

      « K:\*.* »

      Il vous faut alors, après un autre téléchargement, vérifier dans quel répertoire (= dossier) le fichier téléchargé va se nicher.
    2. Lorsque la question vous a été posée par votre navigateur, vous avez répondu “Ouvrir” (ou “Open with”) au lieu de “Enregistrer” (ou “Save to disk”) ;  il n’y a plus alors aucun moyen de récupérer ce fichier et il vous faut donc recommencer la procédure de téléchargement.

    (Retour à la liste des questions)


B. Questions concernant les livres imprimés et reliés

  1. Comment puis-je faire pour obtenir un exemplaire sous la forme d’un livre imprimé et relié ?

    Rien de plus simple. Deux solutions sont possibles :

    1. L’imprimer vous-même sur votre imprimante personnelle ;  il vous restera alors à le faire relier.
    2. En confier l’impression recto-verso et la reliure à un professionnel (je vous conseille de choisir un “centre de photocopie et d’impression numérique” — ils sont meilleur marché que les imprimeurs traditionnels). Étant donné le prix des encres, cette seconde solution vous coûtera probablement moins cher que d’imprimer vous-même votre livre avec une imprimante à jet d’encre ;  en outre, il est probable que le résultat sera meilleur.
           La procédure la plus simple est de copier les fichiers “pdf” sur une clé USB qu’on passe à l’imprimeur.
           On lui demande de bien vouloir copier tout de suite les fichiers sur son disque dur et il vous rend immédiatement votre clé.

    Notez que le résultat sera un livre au format A4 (21 x 29,7 cm).

    (Retour à la liste des questions)

  2. Dois-je préférer une impression en noir et blanc ou en couleurs ?

    Il vous faut demander une impression en noir et blanc. En effet :

    1. Elle vous coûtera beaucoup moins cher qu’une impression en couleurs ;
    2. De toute manière, il s’agit d’un ouvrage scientifique, dans lequel il n’y a quasiment rien en couleurs ;
    3. Il vous sera toujours loisible d’y ajouter des surlignements colorés et des notes de toutes les couleurs, comme je l’explique dans la page consacrée aux notes électroniques.
    4. Lorsque, exceptionnellement, il y a une image en couleurs (par exemple dans le chapitre sur l’accès aux symptômes — volume VI : il y en a deux à la page 132 [page 14 du PDF] ), l’impression en noir et blanc donnera un résultat peu lisible :

      volume VI, page 132

    5. Je conseille alors :
      — soit de faire vous-même une impression couleur, mais uniquement de cette page, sur votre imprimante personnelle (vous pourrez ensuite l’insérer dans votre exemplaire noir et blanc),
      — soit de vous contenter de lire à l’écran les images fournies en complément du document PDF ; notez qu’il est aisé d’imprimer ces images en couleurs dans un plus grand format (largeur 20,99 cm).
    6. L’errata-addenda est fourni en deux versions : noir&blanc et couleurs. Je ne conseille pas de faire imprimer la version couleurs ; elle est surtout destinée à la lecture sur écran.

    (Retour à la liste des questions)

  3. Pourquoi n’envoyez-vous pas de livres imprimés ?

    Parce que, si je le faisais, il me serait impossible de vous offrir ce traité gratuitement. En effet, il me faudrait alors vous faire payer :

    • les frais d’impression et de reliure,
    • les frais de gestion de stock,
    • les frais d’emballage,
    • les frais d’expédition et de port,
    • la TVA,
    • etc.

    Autrement dit, à l’arrivée, cela vous coûterait beaucoup plus cher que si vous confiiez vous-même l’impression et la reliure de vos exemplaires à un service spécialisé.

    (Retour à la liste des questions)


C. Questions générales

  1. Quand paraîtront les volumes suivants de ce traité ?

    Il ne m’est malheureusement pas possible de répondre maintenant à cette question, car, si la rédaction de certains chapitres est déjà fort avancée, pour d’autres il y a encore beaucoup à faire, et d’autre part le temps dont je dispose pour me consacrer à ce travail varie très fort selon une multitude de circonstances dont il ne me paraît pas opportun de vous imposer le détail.

    (Retour à la liste des questions)

  2. Combien de volumes prévoyez-vous encore ?

    Les dix premiers volumes totalisant déjà près de 1500 pages, il est probable que le traité complet occupera 2000 à 2500 pages, soit 15 à 20 volumes en tout. Toutefois ces estimations (tout comme les prévisions météorologiques) n’impliquent aucun engagement contractuel de ma part !

    (Retour à la liste des questions)

  3. Pourquoi parlez-vous d’homéopathie “hahnemannienne” ? L’homéopathie n’est-elle pas toujours hahnemannienne, puisque c’est Hahnemann qui l’a inventée ?

    C’est en effet Hahnemann qui a inventé l’homéopathie. Mais après lui, il y a eu de nombreuses “adaptations” de sa méthode et de nombreuses altérations de sa pensée. C’est pourquoi je parle d’homéopathie “hahnemannienne”, voulant dire par là qu’il s’agit de l’homéopathie uniciste dans la plus pure tradition de Hahnemann et de Kent. Tout cela est expliqué en détail dans le premier volume de mon traité.

    J’ajouterai que cette façon de pratiquer l’homéopathie permet d’obtenir des résultats absolument étonnants, de loin supérieurs à tous ceux que les autres pratiques dites “homéopathiques” peuvent revendiquer.

    (Retour à la liste des questions)

  4. Qu’est-ce qu’on appelle un “eBook” ?

    Le mot “eBook” (prononcer “ibouque”) est l’abréviation de l’anglais “electronic book”, qui signifie « livre électronique ». C’est donc un livre que vous pouvez lire sur l’écran de votre ordinateur. Mais il vous est également possible de l’imprimer avec votre imprimante personnelle ou de le faire imprimer par un service spécialisé en impression numérique.

    (Retour à la liste des questions)

  5. Comment puis lire mon eBook sur mon ordinateur ? Me faut-il acheter un programme spécial pour cela ?

    Les eBooks vous sont envoyés au format “PDF”, qui est lisible par tous les ordinateurs, tant Windows que McIntosh ou Linux. Le programme qui permet de les lire est installé d’origine sur 99 % de ces ordinateurs. Si par hasard ce n’était pas le cas, vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

    Note importante : Il convient d’utiliser une version suffisamment “à jour” de ce programme, car les versions trop anciennes sont incapables de lire correctement les eBooks de mon traité (*).

    (*) Mes eBooks sont compatibles avec Acrobat 7.0 et ses versions ultérieures (8.0, 9.0, etc. — en janvier 2012, on est à la version 11.0.1). Il vous faut donc un programme capable de lire au moins un fichier “PDF” version 7.0.

    (Retour à la liste des questions)

  6. Y a-t-il d’autres programmes qui peuvent lire les eBooks ?

    Bien sûr. Si vous n’aimez pas le programme qui est installé sur votre ordinateur, il vous est possible de faire une recherche sur Internet, par exemple en tapant simplement « pdf lecteur », ou « pdf reader », ou encore « logiciels gratuits pdf », etc., dans votre moteur de recherche préféré. Vous découvrirez ainsi plusieurs programmes gratuits (freeware) ou à prix modérés, parmi lesquels il vous restera à faire votre choix.

    Certains de ces programmes (même ceux qui sont gratuits !) vous permettent d’ailleurs de créer vous-même — et avec la plus grande facilité — vos propres fichiers “PDF” au départ de n’importe quel traitement de texte ou d’image, du plus simple au plus sophistiqué.

    (Retour à la liste des questions)

  7. Pourquoi avoir choisi le format « PDF » et non le format « WORD » ou « HTML » ?

    La réponse est multiple :

    1. Le format “PDF” est un format universel, lisible sur tous les ordinateurs, quel qu’en soit le système d’exploitation (IBM Windows, Apple McIntosh ou Linux) ;
    2. Le document au format “PDF” reste toujours semblable à lui-même, quelle que soit la version du logiciel utilisé pour le lire (*) et quelle que soit la configuration de l’ordinateur utilisé ;
      • (*) A condition qu'elle soit postérieure à la version utilisée pour la création du fichier “PDF” !  Dans le cas de mes eBooks, il s’agit d’Acrobat 7.0, qui existe déjà depuis pas mal d’années. Signalons que les lecteurs proposés en 2012 sont souvent capables de lire jusqu’à la version 10 !
    3. De plus, la version imprimée sera également toujours identique à elle-même, quelles que soient les machines utilisées ;
    4. La lecture d’un document au format « WORD » nécessite :
      • Soit d’avoir acheté la suite bureautique Microsoft Office — ce que tout le monde n’est pas disposé à faire —,
      • Soit d’avoir installé la suite gratuite Open Office (téléchargeable ici), qui est tout à fait capable de lire les documents au format « WORD ».
    5. En outre, l’expérience m’a montré qu’un document WORD composé avec une version antérieure de ce programme avait parfois, lorsqu’on l’ouvrait avec une version plus récente, un aspect tout différent de ce qu’il était à l’origine, tant à l’écran qu’à l’impression. (C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle j’ai cessé d’utiliser ce programme.)
    6. Quant au format « HTML », il est de notoriété publique que son aspect à l’écran change avec le navigateur utilisé pour le lire. Et, de plus, l’aspect et la qualité des documents imprimés au départ de ce format est des plus variable selon le logiciel utilisé et son paramétrage !

    ( Retour à la liste des questions)

  8. Je voudrais pouvoir lire votre traité sur ma tablette iPad. Malheureusement le format « PDF » de votre traité n’est pas lisible sur ces tablettes. Quelle solution me proposez-vous ?

    1. J’ignore pourquoi Steve Jobs n’a pas prévu la lecture immédiate des documents au format « PDF » sur sa tablette iPad, bien qu’il s’agisse d’un format reconnu comme “universel” par tout le monde (y compris Apple McIntosh ! ), et cela depuis pas mal d’années.

    2. Toutefois, il existe au moins un programme gratuit qui permet une lecture parfaite, sur une tablette iPad, de n’importe quel document au format « PDF », y compris mon Traité d’homéopathie hahnemannienne. Ce programme s’appelle “pdf-notes for iPad”.

    3. Pour se le procurer, il faut connecter son iPad sur “Application Store” de Apple et y faire une recherche en utilisant le mot « PDF ». Lorsque la recherche est terminée, un certain nombre de programmes apparaissent, dont “pdf-notes for iPad”. Il suffit alors d’appuyer sur le bouton « Télécharger l’application » et le programme s’installe automatiquement.

    4. Ce programme vous permet, non seulement de lire mes eBooks, mais également de les annoter, d’une manière assez semblable à celle que j’ai décrite ici.

    5. (Retour à la liste des questions )

    6. Pourquoi n’offrez-vous pas à vos lecteurs la possibilité de télécharger votre traité dans un format immédiatement lisible par les iPads ?

      1. La conversion de mes eBooks dans un format immédiatement lisible par les tablettes iPad (par exemple le format “ePub”) n’est pas satisfaisante avec les programmes existant actuellement (novembre 2010). Le résultat de la conversion est illisible, parce que la mise en page est totalement bouleversée : les en-têtes de pages, les notes de bas de page et les numéros des pages se retrouvent en effet pêle-mêle au milieu du texte !
             En effet, il faut savoir que le format ePub a été conçu pour du texte courant, excluant par là même une mise en page avancée comme celle de mon traité d'homéopathie.

      2. Plutôt que de perdre un temps précieux à réécrire les volumes existant actuellement pour tenir compte des impératifs des formats immédiatement compatibles avec les iPads (*), le lecteur sera sans doute d’accord avec moi pour considérer qu’il est préférable que je consacre ce temps à continuer la rédaction des chapitres suivants de mon traité.

        (*) Ce qui impliquerait, notamment, la nécessité de supprimer les notes infrapaginales (ainsi que les notes bibliographiques de fin de chapitre) pour les inclure dans le texte, ce qui rendrait celui-ci beaucoup moins facile à lire.
            En outre, d’après les infos dont je dispose actuellement (octobre 2010), je rencontrerais de grosses difficultés à y inclure les graphiques et autres images qui figurent actuellement dans mon traité, ce qui implique qu’il faudrait alors aller les consulter séparément.

      (Retour à la liste des questions )

    7. Pourquoi avoir donné des noms si bizarres à ces eBooks ? N’aurait-il pas été plus sympa de leur donner un nom lisible comme « Traité d’homéopathie, volume II » ?

      Il est apparu que ce genre de nom “sympa” posait des problèmes lors du téléchargement avec certains navigateurs. C’est pourquoi j’ai adopté le système suivant :

      • soit le fichier appelé « jclg-thh-v04.pdf » ;  ce nom se décompose comme suit :
      • jclg (pour « J. Cl. G. ») = Jean-Claude Grégoire,
      • thh (pour « T. H. H. ») = Traité d’Homéopathie Hahnemannienne,
      • v04 (pour « V. 04 ») = Volume 04 (ou « Volume IV »).
      • pdf = extension indiquant qu’il s’agit d’un fichier de type « PDF ».

      Il m’a semblé que ce type de noms ne devait pas poser problème.

      (Retour à la liste des questions )

    8. J’ai reçu un fichier avec l’extension “ZIP”. Comment faut-il faire pour le lire ? N’auriez-vous pas pu m’envoyer directement un eBook ?

      Les fichiers “ZIP” sont des fichiers compressés qui permettent d’archiver un ou plusieurs autres fichiers en occupant moins de place sur le disque dur. Il existe de nombreux programmes (dont certains sont gratuits, comme “7-zip”) pour les décoder et en extraire ce qu’ils contiennent, par exemple des eBooks, des images, de la musique, des vidéos, des dossiers contenant plusieurs fichiers, etc.

      Pour obtenir un de ces programmes, il vous est possible de faire une recherche sur Internet, par exemple en tapant simplement « zip » dans votre moteur de recherche préféré. Vous découvrirez ainsi plusieurs programmes gratuits (freeware) ou à prix modérés, parmi lesquels il vous restera à faire votre choix.

      (Retour à la liste des questions )

    9. Combien de temps faudra-t-il avant que je reçoive mon exemplaire du volume désiré ?

      Cela ira très vite :
      Dès que vous aurez suivi la procédure décrite dans la réponse à la première question ci-dessus, après avoir cliqué sur le bouton « Téléchargement » de la fenêtre ad-hoc,

      Bouton de téléchargement

      vous déclencherez le téléchargement immédiat de votre eBook et dans les quelques minutes (5 à 15 selon la vitesse de votre connexion Internet) vous en disposerez.

      ( Retour à la liste des questions)

    10. Cette procédure me paraît inutilement compliquée. Un seul e–mail ne pourrait-il pas suffire ?

      Non, parce que cela serait trop risqué. N’importe qui pourrait alors utiliser votre adresse e–mail à des fins pas toujours très honnêtes.

      (Retour à la liste des questions )

    11. Je vous ai envoyé un e–mail. Pourquoi n’ai-je pas reçu de réponse ?

      Je ne suis pas une entreprise commerciale et ne dispose donc pas d’un secrétariat assurant une permanence 7j / 7 et 24h / 24. En outre, il vous faut comprendre qu’il m’arrive également de prendre des vacances dans des endroits qui ne disposent pas du Wi-Fi.

      Mais rassurez-vous !  Je vous répondrai dès que possible.

      (Retour à la liste des questions)



    D. Questions concernant la distribution et l’usage des eBooks

    1. Combien me coûtera “vraiment” le traité d’homéopathie hahnemannienne ?

      Sous sa forme électronique (eBooks), ce traité est vraiment gratuit :  il n’y aura aucune mauvaise surprise (par exemple, personne ne vous demandera de payer un abonnement ni quoi que ce soit d’autre). Vous pouvez le télécharger sans aucun frais au départ de ce site web.

      Évidemment, si vous décidez de faire imprimer et relier votre exemplaire personnel, il va de soi que les frais entraînés seront à votre charge.

      (Retour à la liste des questions)

    2. Est-ce que je peux l’imprimer et le faire relier ?

      Oui, à condition de le faire pour un usage strictement personnel.

      (Retour à la liste des questions)

    3. Dans le but de diminuer les frais d’impression, est-ce que nous pouvons nous associer à plusieurs lecteurs pour l’impression et la reliure de plusieurs exemplaires, et partager les frais ?

      Oui, mais à condition de me demander par e–mail mon accord préalable, qui vous sera toujours accordé à condition que :

      1. Vous me signaliez quel(s) volume(s) vous désirez imprimer et relier,
      2. Le nombre d’exemplaires n’excède pas le nombre des participants,
      3. Tous les participants s’engagent à en faire un usage strictement personnel,
      4. Vous me fournissiez la liste complète des participants (*).
      5. (*) Avec pour chacun leur adresse e-mail et tous les renseignements tels qu’ils figurent dans l’e-mail « Demande du volume n° ## » — à savoir : titre, nom, prénom, code postal, ville et pays, comme on peut le voir dans l’exemple ci-dessous :

        Vos coordonnées

      (Retour à la liste des questions)

    4. Est-ce que je peux faire imprimer et relier plusieurs exemplaires et les distribuer gratuitement ou les vendre à d’autres personnes ?

      Il est interdit à toute école d’homéopathie ou à tout professeur de faire imprimer et relier plusieurs exemplaires à ses propres frais et de les distribuer gratuitement à ses élèves. En effet, cela équivant à une vente dans la mesure où le prix des livres reliés est inclus dans le prix de l’inscription aux cours de cette école ou de ce professeur. Il est évident que ceci vaut également pour tout séminaire ou tout congrès où l’inscription est payante.

      Même en dehors du cadre d’un enseignement, d’un séminaire ou d’un congrès rémunérés, il vous est interdit de faire imprimer et relier plusieurs exemplaires à vos propres frais et les distribuer gratuitement à d’autres personnes, a fortiori de les vendre.

      (Retour à la liste des questions)

    5. Est-ce que je peux copier un ou plusieurs livres électroniques ?

      Oui, à condition de le faire pour un usage strictement personnel (par exemple pour pouvoir les lire sur l’ordinateur de votre bureau, sur votre portable et sur votre tablette iPad). Il vous est même conseillé de faire une copie qui restera vierge de toute note électronique, de façon à pouvoir annoter l’autre copie sans aucune arrière-pensée.

      Il vous est toutefois interdit de distribuer des copies des livres électroniques en question, même gratuitement. En effet, les personnes intéressées peuvent aller les télécharger librement (et gratuitement) sur ce site.

      (Retour à la liste des questions)

    6. Est-ce que je peux distribuer un ou plusieurs livres électroniques à mes amis ?

      Non, il vous est interdit de distribuer cet ouvrage sous sa forme électronique à quiconque, même à vos amis. Ils ont en effet toute possibilité d’aller le télécharger eux-mêmes sur ce site.

      (Retour à la liste des questions)

    7. Est-ce que je peux traduire tout ou partie de ce traité dans une autre langue ?

      Toute traduction ou adaptation de ce traité en français ou dans une autre langue est soumise à l’autorisation préalable de l’auteur ou de ses ayants droits ou ayants cause.

      En effet, toute modification de ce travail, sous quelque forme que ce soit, en particulier toute copie partielle de cet ouvrage, autre que les courtes citations et analyses autorisées par la loi, et sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et la source, est formellement interdite.

      (Retour à la liste des questions)

    8. Est-ce que je peux imprimer une ou plusieurs pages du traité et les distribuer gratuitement à des étudiants ?

      Non, cela vous est formellement interdit. Il vous revient de leur donner les références exactes du volume et de la page que vous désirez utiliser comme illustration de votre cours, ainsi que l’adresse de ce site (www.homeopathie-hahnemann.org). Il pourront alors aller télécharger eux-mêmes gratuitement tout volume complet qui les intéresse. En effet, la distribution de parcelles de ce traité peut être la source d’une interprétation tendancieuse de la pensée de l’auteur.

      (Retour à la liste des questions)

    9. Est-ce que je peux utiliser ce traité pour illustrer les cours que je donne ?

      En application du Code de la propriété intellectuelle, qu’il s’agisse des cours que vous donnez directement à vos élèves ou de ceux que vous diffusez sur votre site web ou celui de votre école, seules les courtes citations de ce traité sont autorisées, à condition de mentionner le nom de l’auteur, les références précises au volume et à la page où se trouve la citation, ainsi que l’adresse de ce site (www.homeopathie-hahnemann.org), où vos étudiants pourront le télécharger gratuitement.

      Il est évident que vous êtes autorisé à citer sans limite les originaux des textes tombés dans le domaine public (*), mais il est interdit d’utiliser mes propres traductions sans mon autorisation ou celle de mes ayants droits ou ayants cause.

      (*) Par exemple, tous les textes de Hahnemann, Boenninghausen, Jahr et Kent, et en général tous les textes et traductions qui datent du XIXe siècle.

      Il vous est évidemment autorisé — ce serait même une excellente initiative ! — de conseiller à vos étudiants de télécharger de ce traité, à titre d’ouvrage de référence, à côté de l’obligation que vous leur faites de se procurer l’Organon, tel ou tel répertoire ou telle ou telle Matière médicale avant de commencer à suivre vos cours.

      (Retour à la liste des questions)

    10. Est-ce que je peux faire des copier/coller pour illustrer un article que j’écris ou un cours que je donne ?

      Non, les copier/coller ne sont pas autorisés, ceci pour éviter que des citations partielles ne contribuent à corrompre la pensée de l’auteur.

      (Retour à la liste des questions)

    11. Est-ce que je peux faire des copies d’écran, les imprimer et les distribuer à mes élèves ou à mes amis ? Est-ce que je peux les envoyer par e–mail à d’autres personnes, ou les inclure dans un site Web ?

      Non, car encore une fois, il s’agit de copies partielles de cet ouvrage, qui ne sont pas autorisées en application du Code de la propriété intellectuelle. Vous ne pouvez donc ni envoyer les copies d’écran à d’autres personnes par e–mail, ni les inclure dans l’un ou l’autre site Web (même s’il s’agit du site d’une école d’homéopathie), ni en distribuer des versions imprimées à vos élèves ou à vos amis, même gratuitement. Mais vous pouvez faire des copies d’écran destinées à votre usage strictement personnel.

      (Retour à la liste des questions)


    12. Dernière mise à jour de cette page le




      previous page back to top site-map back home next
page
      © 2009 Jean-Claude Grégoire
      Le Bourg, 12120 Rullac-St-Cirq, France
      Touts droits réservés — All rights reserved